posté le 10-09-2017 à 18:32:49

Grasse (10).

La prof de philo.

------

Les visites de Lola, la meuf de Paulo, se faisaient rares.

La pauvre, à cause de certains copropriétaires grincheux, elle ne pouvait plus rendre visite à son « amoureux » aussi souvent qu’avant.

Cette situation me chagrinait et j’imaginais le malheureux prisonnier pratiquement privé de cigarettes.

Plusieurs idées farfelues naquirent dans mon cerveau fertile, du genre écrire une pétition pour demander de laisser tranquille Lola. Elle accomplissait une œuvre sociale après tout et dans ce monde violent, on devait faire preuve d’un minimum d’humanité.

Voilà ce que je pensais. Mais mon subconscient, lui, n’en avait rien à faire de ces considérations chrétiennes. La vérité, c’est que la vision des fesses et des cuisses de Lola, me manquait.

Au lycée, dans la salle des profs, mes collègues femmes, toutes en pantalon, ne m’incitaient pas à la bagatelle… La prof de philo, m’offrait bien un café de temps en temps, mais quand elle s’asseyait près de moi, je ne ressentais pas ce frisson d’un autre monde qui m’envahissait quand je voyais Lola.

La prof d’anglais était sympa aussi, mais elle avait les yeux globuleux et j’étais sûr qu’elle était presque vierge.

Parfois, quand Lola n’était pas dans la coursive et que j’entendais les cris des prisonniers dans la cour, j’y jetais un coup d’œil et immanquablement j’apercevais le pauvre Paulo, les yeux dirigés vers le haut en espérant voir sa meuf et surtout son entrecuisse dépourvue de culotte. Lola pensait qu’il l’attendait surtout pour les cigarettes, alors que lui se nourrissait de la vision de son « trésor » peu caché.

Le jour de l’apéritif de Monsieur Coqualo approchait et je me souvins de l’enveloppe que j’avais glissée dans une des poches de ma veste. En la décachetant, voilà ce que je découvris :

---

------

Coming Out: Annonce publique de ses orientations homosexuelles.

-----

Dans quel guêpier m’étais-je fourré ? Tout de suite, je décidai que je n’irai pas à cette invitation. Et pourtant, je l’avais promis à Monsieur Coqualo.

Toute la nuit qui suivit, mon sommeil se fit aussi rare que les cheveux sur le crâne de Yul Brynner*. Et je disais à haute voix (heureusement que j’étais seul dans mon lit) :

- Je n’irai pas !

Et puis:

- J’irai ! 

Et ensuite:

- Je n’irai pas !

C’était la valse-hésitation de Yohan Strauss (pas Kahn bien sûr). A la fin de ma pseudo-nuit, après une lutte acharnée entre le  yin et le yang, je décidai d’y aller et à haute voix je déclarais, comme pour me rassurer :

- Mais je ne risque rien après tout ! 

La suite prouva le contraire. J’avais parlé trop vite !...

A suivre.

         * Yul Brynner ou Brunner

Acteur né le 11 juillet 1920 à Vladivostok

Décédé le 10 octobre 1985 à New York

Juli Borisovitch Bryner alias Yul Brynner, est un acteur américain d'origine suisse, mongole et russe.

Mondialement connu pour avoir campé le rôle du Roi dans "Le Roi et moi" en 1956, ainsi que "Les Sept Mercenaires" de John Sturges en 1960, l'acteur a au fil des années accumulé les rôles dans les films d'action. Son dernier film aura été "Les Rescapés du futur" en 1976. Ses talents d'acteur et le mystère autour de ses origines lui ont permis d'atteindre la célébrité et d'être immortalisé avec son étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. quadrille  le 14-09-2017 à 10:35:41  (site)

Bonjour Alain , je te remerçie de tout coeur de l'aide morale que tu apportes avec tes écris a; la mamie Lili de Théo , mon petite fils est toujours trés heureux quand je lui raconte mes anecdotes passés dans Paris avec des patrons qui étaient des fois plus ou moins cons, mais le monde du boulot est souvent coriace tu peus m'en croire .....Tout ça pour te dire que ma journée est placée dés mon arrivée sur ton blog sur le signe du soleil , merci encore, tu as mérité une meuf a la hauteur pour te faire grimper au septiéme ciél ...Pour ce qu'est des marrants Coqualo , tu vas peut etre tomber sur le cul avec ces deux inventifs a la gomme des sensations fortes au pagot , je le pense vu leurs invitation a la godille ...Comme j'en rigole toujours avec mon précieux compagnon actuel ( ça fait 12 ans que l'on se connait ) , certains couples n'hésitent pas a mettre le paquêt pour monter dans des cieux vulgaires a mon humble avis..... .Au fait le pauvre Polo va faire régime pour ses cloppes, dur tout de méme car je ne connais pas du tout l'univers carcéral, mais je suppose que moralement les pauvres doivent en prendre un coup au moral vu que privés en somme de liberté, chose essentielle pour la majorité des gens...., ,J'ai déja une trouille bleue dans un ascenseur....A la défense a Paris , je suis allée dans un immeuble de quarante étages pour une assurance qui a l'époque me cassait bien les bonbons , et c'est un type super sympa qui m'avait tenu la main pour m'éviter de redescendre 40 étages a pince par les escaliers , Imagine enfermée, je périrais a vu d'oeil ...Bon j'attend la suite ( ça me manquait tes écris crois moi ) je te remerçie de tout mon coeur d'avoir saisi mon objectif pour me changer les idées dans mes journées qui sont des fois assez longuent ,ma chienne en a marre de m'écouter, je le vois a ses coups d'oeil , et voila l'hiver qui arrive, ,Ma fille passe des fois mais elle est bien prise avec ses comptes rendus des articles ,des fois je vais avec elle pour faire rouler ma bagnole ( car j'ai fais des frais dessus) ( Courrois de distribution , durites toutes changées, vois la facture ) et faut amortir , je la garde car je l'aime bien j'y suis habituée et c'est une grosse voiture qui ne consomme pas beaucoup , en plus je m'y sens en sécurité dedant mon petit fils fait des dépannages dans l'informatique en attente d'un boulot régulier mais dans les campagnes c'est compliqué, j'ai aussi une petite fille Gaelle qui elle restera je suppose sans se marier , mes deux filles ont toujours tenu sans cette dure obligation de passer devant Monsieur le Maire ,des idées a elles surement , mais nous aimons notre liberté dans la famille , et puis je les ai élevé un peu dans ce sens là, de ne pas se rendre esclave ou d'éviter ...Alors je suis souvent a essayer de me distraire , en plus je ne comprenais pas trop , mais je suppose que ton temps est bien compté , alors doublement merci ..... Mon compagnon travaille encore et sur le Havre en plus , alors c'est dur pour lui de faire la route souvent car moi ou je suis c'est bien plus bas , bon il va bientôt se libérer alors pour moi ce sera bien agréable de ne plus étre seule.... quitte a le bichonner mais pas de trop , je ne n'aime pas les obligations du tout !!!!!!! Surtout met des mitaines avec les Coqualos qui vite vont te fouttre le grapin dessus, imagine un yul Bruner qui arrive dans leur milieu de paumés ça fait tilt pour eux ...A trés vite pour une suite qui va me réjouir au maxi ...Surtout merci pour ta gentillesse et compréhention ...Passe une belle journée pour ce jeudi qui par chez moi est sous la flotte, ça va encore étre coton pour sortir ma Chipette qui a horreur de l'eau bise a++++Lili

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 07-09-2017 à 12:53:47

Grasse (9).

 

 ----

Je sentais que je m’étais fait un ennemi de plus dans cet immeuble.

Que voulez-vous, Monsieur Coqualo était unanimement apprécié par tous les copropriétaires avec sa langue de « pute ». Je voyais quand même, qu’il essayait de garder son calme. Il me fit un demi-sourire et me dit :

- Mais laissez-moi vous répéter que j’ai vu Mademoiselle Lola (tiens il connaissait son prénom ?), quitter précipitamment l’immeuble, tandis que Monsieur Laderovitch sortait du local à poubelles en refermant sa braguette ! 

Ça, je le savais déjà : il y a le comique de répétition et puis il y a les répétitions de Monsieur Coqualo qui croit convaincre en répétant la même chose. Bon, il était temps que je lui dise mon deuxième argument : 

- Voyez-vous, Monsieur Coqualo, il se fait, et j’espère que vous n’allez pas le prendre mal, que j’ai vu plusieurs fois Monsieur Laderovitch, uriner dans le local à poubelles, alors ça explique tout !

Je crus à ce moment-là, que mon voisin allait attraper une attaque d’apoplexie. Rouge comme une pivoine timide, son visage avait la peau aussi tendue que celle de nos belles tomates de Provence.

J’ai vite regretté ma révélation et déjà je me voyais appeler le SAMU…Mais monsieur Coqualo se calma rapidement, allez savoir pourquoi. Peut-être, qu’il méditait une vengeance contre ce pauvre  Monsieur Laderovitch ?

Je déteste, les conflits de voisinage et je n’aime pas m’intégrer dans la vie sociale de l’immeuble. Monsieur Coqualo se radoucit et me tendit la main, aussi molle que les kiwis de fin de saison.

- Voyez-vous, me dit-il, pour vous montrer ma bonne volonté, je vous invite à un apéritif que j’organise la semaine prochaine.

Mon sang prit soudain la consistance de la gelée de groseille sortant du réfrigérateur. J’avais un peu mal à la tête, mais comment refuser ? J’allais dire non quand même, mais Monsieur Coqualo, avec un sourire hypocrite, ajouta : 

- Vous viendrez n’est-ce pas ? Il y aura aussi ma femme, vous verrez, elle est sympa et "généreuse"... Mais qu'entendait-il par généreuse ?

Monsieur Coqualo était donc marié et avec une femme en plus ! Ouf, je l’avais mal jugé, avec sa chemise rose… Et donc, malgré moi, j’acceptais sa proposition. Il me tendit une petite enveloppe et me dit : 

- Il y a un carton d’invitation à l’intérieur. 

Négligemment,  je rangeais, sans l’ouvrir, l’enveloppe dans la poche de ma veste. Et je répétais à Monsieur Coqualo :

- Vous pouvez compter sur moi ! 

Je venais de commettre une erreur irréparable : j’aurais dû ouvrir l’enveloppe avant d’accepter l’invitation… !

A suivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. quadrille  le 07-09-2017 à 19:38:23  (site)

Bonsoir Alain contente d'avoir lu cette suite qui m'a bien amusé ..Ce monsieur Coqualo a décidement de la suite dans les idées, mais fais gaffe a sa proposition , te payer l'appéro c'est gentil, mais si en plus il te propose sa moitié en prime, refléchis bien car tu l'a jamais vu et si ça se trouve c'est une nana qui a eté moulée dans un cor de chasse , va savoir ? Moi a ta place je ne serais pas pressée d'aller chez lui boire sa tisane, ça renifle le piége a con a plein nez ...Je pense que la genérosité de sa langoustine doit se rapprocher plutôt du genre
porno que des écris des livres de Barbara Cartland (des écris a l'eau de rose pour préciser ) moi a ta place je ferais faire des transformations aux braguettes de mes pantalons comme si s'était un coffre fort imprenable , elle a surement des vues sur toi cette épouse mal servie par son Coqualo , c'est peut etre un tetard au plum ce mec ...Prend de sérieuses précautions si tu veus mon humble avis ..Si c'est une bignole dans l'immeuble ça craint ses invitations ....Moi je ne serais pas chaude pour rentrer dans sa crêche , tu vas peut étre signer ton arrêt de mort avec cette gonzesse.En plus j'espére qu'il y a de l' 'hygiéne chez eux , il a l'air de se plaire au milieu des déchets du voisinage le frére ...Bon j'anticipe peut étre beaucoup ,mais je ne pense pas que son invitation soit claire ....Le pire est a venir avec la bafouille de son invitation je pense...J'aurais peut étre réagie comme toi vu sa chemise rose je l'aurais classé plutôt du côté de la jacquette flottante , surprise il a une femelle !!!! Bon dépêche toi de nous pondre la suite , pour ma part je suis anxieuse pour toi de ce qu'ils mijotent ces deux locataires de mes deux...T'es grand tu sauras te défendre ( je plaisante ) Moi il pourrait faire la roue et le grand écart ça ne marcherait pas avec un Coqualo ...Bon assez marqué de grosses bétises pour ce soir ...Dors bien et surtout ne rêve pas en t'immaginant voir une Claudia Schiffer chez lui , sinon tu vas tomber en syncope ...Passe une belle soirée bise a++++Lili

2. quadrille  le 07-09-2017 à 20:24:09  (site)

Remoi , je voulais te dire que côté musique j'aime aussi bien ImageChopin , Vivaldi et smetana ,et Brahms , bref pour l'opéra j'adore, la Traviata je l'ai vu au moins cinq fois ...Comme Chanteur j'aimais beaucoup aussi Claude Nougaro , ses airs rhytmés c'était trés sympa , et d'autres mais je ne peus les citer tous ...Bonne soirée ( écris la suite de ton livre j'ai hâte ) bise a++++Lili

3. odeline  le 08-09-2017 à 18:21:32  (site)

Bonsoir Alain bon j'attend avec impatience pour étre au courant de ce que mijote la famille Coqualo avec cette invitation , je pense qu'il faut te montrer prudent ...Sa rosalie les bas bleus comme on dit chez moi , a peut étre le feux sacré au postérieur, alors gaffe a tes batteries qui vont vite étre a plat avec ce couple de branquignols , crois moi ..Elle ce n'est surement pas des gateaux sec de chez Lu quelle va t'offrir ...Note bien que dés fois j'y pense, je me demande quelle tronche mon mari aurait tiré si je lui avait filé des gateaux secs comme gaterie ...La Beloeil est surement une femme qui a éte éduquée au couvent des oiseaux , a la bourre la mignonne!!! Tout ça pour faire te dire que toutes les femmes ne sont pas des oies blanches ( tu dois le savoir d'ailleurs vu que tu as cotoyé une avocate chaude comme l'entrée du vesuve ) ..Moi je trouve ça louche que de suite il se vante que sa moitié est génereuse .Ca cache quelque chose de pas net ...Que de salades dans cet immeuble ...En plus le Laberovitch qui prend les poubelles pour des urinoirs municipaux ça doit cogner sec dans le vestibule a poubelles , faut un masque a gaz pour virer vos déchets, tu parles d'un batiment a surprise ....Je me souviens des dessins de Dubout et tes descriptions de personnages me font penser a ses illustrations , ça me faisait bien marrer aussi ...En plus tu n'a rien a envier a" Frederique dard " pour ses San Antonio , avec toi je rigole autant ......Bon je vais sortir ma chienne sous la Flotte , chez moi le ciel est couvert , on approche du froid ...Je te souhaite une belle soirée surement a corriger les devoirs de tes petits mignons de ta classe....Repose toi un peu tout de méme ....Bise a+++++Lili

4. quadrille  le 09-09-2017 à 18:44:54  (site)

Bonsoir Alain j'espére que ta journée ne t'as pas trop éreinté avec les moufflets qui ne doivent pas étre facile a manier ...Moi, je suis allée avec ma fille ( accroche toi bien jeannot ) a un comice agricole, car ma Sylvie a sa carte de presse et se farçie des reportages pour le canard du coin , un concours de vaches , manque de bol il tombait des cordes, moi trés coquette pour les bouseux du coin , j'avais mis mes petites pompes du dimanche , en revenant si t'avait vu leurs gueules pleine de bouillasse , une cata pour mes belles grolles que j'ai dû nettoyer dur en rentrant ..Tu parles d'une journée , bref je vais toujours voir ces fiestas de campagne , ça me sors un peu afin de pas sentir le moisi ...Des fois ça me pompe l'air plutôt qu'autre chose, c'est bien pour faire plaisir a ma fille, en plus fallait faire le plein de coco dans ma rossinante ( ma voiture ) car mardi bernique pour trouver de quoi rouler ,tout va étre bloqué ...Des fois je vais fouiner dans des vides greniers, pas follichon non plus comme sorties , mais ça me permet d'aérer mes frusques ...Quand vas tu nous mettre la suite de ton aventure avec les Coqualo ? , j'espére que ça ne va pas tourner au vinaigre pour toi et que sa demi portion ne t'as sauter dessus comme la misére sur les pauvres , on ne sait jamais si celle ci est privée avec son époux de pacotille , dur dur pour tes pinceaux ( j'évite de choquer pour ne pas étre censurée ) sinon gaffe a ton service trois piéces ...Déja avec la Beloeil t'es revenu de loin, alors là on ne sait pas jusqu'ou cette épouse de quartier pourrait te conduire ...Bref j'attend pied ferme la suite des ces aventures rocambolesques qui m'amusent tant ...Passe une belle soirée bise A +++++++Lili

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 03-09-2017 à 08:55:02

Grasse (8).

----

Dans l’ascenseur exigu, Monsieur Coqualo me serrait de près.

Il était parfumé en plus, je crois bien avec « Habit rouge » de Guerlain. Moi, inquiet, je ne voyais que le col rose de sa chemise.

On arriva au rez-de-chaussée, je voulais fuir, mais il me retint par le bras.  Que me voulait-il encore celui-là ? Et pourquoi me touchait-il comme ça ? Je prétextais que j’étais déjà en retard, mais Monsieur Coqualo était têtu comme une tortue des îles Galápagos.

- Suivez-moi, me dit-il, je vais tout vous expliquer ! 

Et il m’entraîna vers le local à poubelles.

A ce moment, je prenais conscience de ce que devaient supporter les femmes victimes d’harcèlements sexuels. J’aurais dû être ferme et refuser absolument de le suivre. Mais je suis comme ça moi, je ne voulais pas le vexer. Je pensais:

- S’il me met la main aux fesses, je lui donne une gifle ou plutôt un coup de poing, c’est plus viril ça ! 

Le local à poubelles sentait les ordures et Monsieur Coqualo, « Habit rouge ». Mon nez de chimiste était soumis à rude épreuve. Je n’aime pas respirer cet air odorant qui plane dans ces endroits. J’ai l’impression que j’ingurgite des bactéries de toutes sortes.

- Voilà, ça s’est passé là, me dit-il.

Il avait le regard féroce d’un loup des steppes de l’Asie Centrale. Il continua, en se rapprochant de moi:

- La fille ( Lola ) a dû faire une fellation à Monsieur Laderovitch, en échange du code d’entrée de l’immeuble !

Il était si sûr de lui que je commençais à le croire. Tout comme je croyais les élèves qui me juraient qu’ils ne copiaient pas quand je les surprenais avec une antisèche sur leurs genoux au cours d’un contrôle. Le parfum « suave » de ce local devait certainement troubler mes sens. Mais quoi, et si Monsieur Laderovitch était innocent ?

Je pris mon courage à deux mains, je regardai Monsieur Coqualo droit dans les yeux, des yeux de crocodile pervers et je lui dis :

- Mais vous avez des preuves ? 

Il ne s’attendait pas à ma réplique. Il bafouilla je ne sais quoi. Il était rouge, tout congestionné et je commençais à m’inquiéter pour ma vertu.

Il me raconta ce qu’il avait dit à Mademoiselle Belœil et je pensais que je préférais subir mille fois les assauts de cette vieille fille plutôt que ceux de ce Monsieur, pas tout à fait Monsieur… Il essaya de se reprendre, il se racla la gorge et me dit :

- Je n’ai pas assisté à la scène, mais ça ne peut être que lui ! 

J’avais gardé deux arguments massues dans un recoin de mon lobe frontal. Je lui criai presque le premier :

- Mais vous savez comme moi que Monsieur Laderovitch est atteint de la maladie d’Alzheimer et comment voulez-vous qu’il se souvienne du code ? 

Monsieur Coqualo blêmit dans la lumière blafarde de cet oasis malodorant.

Il tenait bon, le bougre, résistant comme une pieuvre-haltérophile. Il était en colère, je crois qu’il n’avait plus l’intention de me draguer. Il fulmina : 

- Et votre deuxième argument c’est quoi ? …

 

                                                                                                                              A suivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. biquette  le 06-09-2017 à 17:48:31  (site)

Bonjour Alain je me rend compte que dans cet immeuble les locataires sont vraiment trés soupconneux les uns envers les autres et c'est la Moiselle Beloeil qui en fait les frais..Tu parles d'une clic ...Il a tout de méme bon goût le Coqualo " Habit rouge "il ne se mouche pas avec le dos de la cuillére , note bien que pour aller renifler l'odeur des poubelles, là ya comme une fausse note ...Il ont tout de méme les idées mal placées avec les nanas dans cette crêche , faut pas trainer le soir dans les secteur , bonjour les dégats pour les vertus ....Bon on attend la suite de ce tu as gambergé comme réplique, car la dessus tu n'ai surement pas en peine pour trouver les mots avec humour, ça va de soi ...On a l'impression qu'ils sortent de leurs cambrousses pour voir des fellations partout et pour n'importe quel motif ,note bien que si c'est vrai elle n'est pas bêcheuse la Beloeil , elle n'est pas farouche du tout ......Fais fissa pour la suite qui va étre encore gratinée avec ces deux guignols de l'immeuble ( trois avec la saute au paf ) ( excuse c'est plus fort que moi ) ( le rire c'est la santé aprés tout ) ...passe une belle soirée bise a++++Lili

2. quadrille  le 07-09-2017 à 11:40:12  (site)

Bonjour Alain ...Je pensais dans le fond nous avons peut etre la méme façon toi le scientifique et moi la paumée des petits matins ( une expression qui n'est pas de moi moi ) mais du chanteur Dutron , de voir en nos blogs un bon dérivé pour nous échapper de nos vies quotidiennent qui quelques fois nous semblent lourdent a porter ...Bref pas de miracle pour certaines, il n'y a pas trente six façon qui marchent au poil pour sortir de mauvaises passes et la Beloeil a vite pigé comment faire le tour de passe passe pour ouvrir les portes aux mecs ..Et oui certains hommes adore cette façon pour eux de retrouver le sourire (excuse je plaisante ) mais rare sont ceux qui refusent en tout ça !!! Ma grand mére disait toujours ce n'est pas fait pour mesurer de l'avoine ( je plaisante ) Bref j'espére que la rentrée des classes n'a pas éte trop dure pour toi vu que certains gosses ne sont pas des violant pour étudier .Il faut admettre qu'il serait déja assez nécessaire d'éduquer certains parents qui voient en leur progéniture la naissance d'un nouveau Mozart c'est a dire d'un genie et ils rêvent beaucoup la dessus ......J'espére que tu vas bien et que tu as la moëlle pour faire ton boulot ....Moi ce matin j'ai ramassé des marrons d'inde soi disant que si tu t'en met dans les fouilles ça te soulage des douleurs , je n'y crois pas trop, mais ça ne coute pas un rond d'essayer , aprés tout va savoir on a vu pire !!!!!!! Autrement le ciel est gris l'herbe est encore verte, ne reste pas la bouche ouverte ( tu vois je fais aussi de la poésie ) ...OUi j'adore les poétes , mais ce ne sont pas trop des livres de chevet pour moi ..Quand j'ai fini ma journée j'aime me détendre et c'est pourquoi je suis une fan de "Frederique dard "Il me fais bien marrer et c'est bon pour ma santé...Mais j'ai aussi d'autres passions comme la belle musique et l'opéra surtout..Je prend un énorme plaisir en écoutant la Traviata de Verdi , et la tosca de Puccini .. Bref dans une vie on a pas tous les mémes goûts et heureusement d'ailleurs car ce serais drôlement monotone si c'étais le cas ..Je te souhaite une superbe journée ., Imagechez moi pas de quoi hurler de rire mais on prend l'habitude de ne pas trop se poser de question c'est mieux comme ça ...A +++++Alain, bise Lili

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 29-08-2017 à 08:09:25

Grasse (7).

--------

--

Et Mademoiselle Belœil revint dans le salon, légèrement maquillée et parfumée avec « L’air du temps » de Nina Ricci, je crois bien.

Elle me lança un regard que je pourrais qualifier de langoureux. Moi, j’en avais pris mon parti, prêt à « passer à la casserole ». Il y a des expressions un peu triviales, mais qui sont si explicites… Je supputais la durée de la « gâterie », deux minutes ? cinq minutes ? Mais j’étais légèrement inquiet, je ne voulais pas être ridicule quand même.

En ce moment-là, pour solidifier une quenelle rabougrie et la transformer en saucisson sec "Le Bâton de Berger" de Julien Bridou, j’en étais arrivé à penser à Fernande* ou à Félicie ou à Léonore. Malheureusement, je ne pensais qu’à Lulu ! (Rappelez-vous la chanson de Georges Brassens).  

Mademoiselle Belœil revint en portant un plateau de petits gâteaux et en s’asseyant à côté de moi, elle me dit « voilà, je vous apporte les gâteries » ! La tension, qui n’existait que dans ma tête, retomba d’un seul coup. J’étais soulagé de « l’inculture érotique » de  Mademoiselle Belœil. Et je pensais, j’étais un prof après-tout, que je devais lui expliquer certaines choses.

Elle était contente d’elle ; c’est vrai que les petits gâteaux avaient l’air appétissants, plus que ses lèvres recouvertes d’un rouge un peu trop vif. J’avais l’impression qu’elle voulait ressembler à Lola, la meuf de Paulo.

  Mademoiselle Belœil roucoulait de plaisir en me voyant manger, avec appétit, ses gâteaux. Elle se pencha vers moi et me murmura

- Vous pourrez dire maintenant à tous les habitants de l’immeuble, que je suis la championne des gâteries.

Je ne ris pas, parce que j’avais la bouche pleine…

En sortant de chez elle, je pris l’ascenseur, dans lequel il y avait Monsieur Coqualo, surnommé la fouine, qui me dit:

- Mademoiselle Belœil, vous a raconté pour Monsieur Laderovitch ? 

Sans me mouiller je fis « heueeuuu… » Il me regarda comme on examine une radio des poumons et me souffla dans l’oreille:

- Il faudrait que l’on parle de ça dans un endroit tranquille ! 

Non, non et non, Monsieur Coqualo, n’allait pas lui aussi m’inviter à venir boire un thé chez lui ! En le regardant plus attentivement, je vis, que de son pull noir à raz-de-coup, sortait le col de sa chemise. Une chemise rose… !

A suivre

 

  

 


 

  

Pour écouter "Fernande".
 
 
 
 
 
 

 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. biquette  le 29-08-2017 à 12:09:15  (site)

Bonjour Alain , là je rigole dur pour le piége a couillon que t'as mijoté la Beloeil , gaterie chez elle ne se vois que par la bouffe, note bien tu reviens peut etre de loin avec son rouge a lévres épais et vif , elle t'aurais de suite offert les plus beaux galons de Genéral en deux coups les gros (excuse c'est plus fort que moi fallait que je sorte cette grosse balourdise ) Bon j'imagine que t'es passé a travers le pire ,mais si c'est une collante elle ne s'en tiendra pas là , vu sa bobine les ocases ne doivent pas se bousculer au portillon , les amateurs d'épouvantails ne trainent pas les rues , alors gaffe a tes plumes pour l'avenir ( je marque plume c'est plus gentil ) , elle doit avoir une sacré réserve de gateries chez elle , je ne la vois pas te lacher la grappe facile la Beloeil ...Bon va falloir de la patience pour avoir la suite car la rentrée approche et je suppose que tes obligations avec ..Alors fais tout de méme ton possible pour ne pas nous laisser dans l'angoisse pour la suite ( tu dois commençer a me connaitre et savoir que pour moi le rire est important ) il en faudrait beaucoup des blogs comme le tien qui vraiment est au poil pour nous évader de cette vie pas marrante pour beaucoup ...Bon alors tiens nous au courant pour les prochaines gateries de la moizelle !!!!Passe une belle journée bise a++++Lili

2. biquette  le 29-08-2017 à 16:24:55  (site)

Re moi , comme tu le vois j'ai hâte de connaitre la suite ..Dis donc elle s'accroche dur, pire que les berniques sur un rocher en Bretagne ..Tu pourrais te dévouer c'est pour une bonne cause ..La pauvre qui baille devant toi comme une huitre pas fraîche du tout( quand elles s'ouvrent faut les éviter ) .Aprés tout elle a peut étre des secrêts cachés pour te faire passer le mur du son !! va savoir ? Et puis les voisins n'ont pas l'air d' étre chaud non plus vu sa demande de pub pour ses gâteries... ..C'est l'épicemard du coin qu'a dû se marrer quand elle lui a acheté le tas de gateaux présenté sur un plateau en toute simplicité afin que tu vois Fernande !!!!! .En plus elle te demande d'aller dans un coin tranquille super ça, car se montrer avec un tableau comme la Beloeil ça ne te fais pas de pub , c'est pas un top model ... vu ses carreaux double foyers et sa tronche en forme de cake pas de quoi te faire mousser ...Mais faut se qu'il faut ...... Nous les femmes nous ne tombons pas sur des Robert Redford tous les jours ..sur des Roberts Oui !!!!! ....!Bref y a du suspence dans cet immeuble , qu'a t'elle boutiqué avec ce Monsieur Laderovitch ? , pas clair tout ça !!! De toute façon elle a le feux au chaudron la mignonne , alors pas besoin d'aller loin pour quelle hurle a la lune , tu peus lui faire traverser la planéte en une heure si tu t'en donne le mal .........Figure toi que je suis aux anges de t'écrire ça me fait énormement rire et pour ma santé c'est bénefique en plus de mon huile de foie de morue (Je plaisante ) ...Bon je vais aller boire un coup pour me désaltérer , par chez moi il fait chaud aussi et je n'aime pas trop , je prefére le froid ...Je te souhaite une belle soirée ,plein de rêves érotiques avec la Beloeil....Tiens bon la rampe matelot t'as une sacré touche avec elle alors distingue toi au mieux que tu vas pouvoir ....A demain pour la suite , je guette sérieux ...Bise a++++Lili.

3. biquette  le 29-08-2017 à 19:29:25  (site)

Je repasse pour te souhaiter une belle soirée et te dire que je réfféchissais et je pensais que mon mari qui avait un esprit suractivé pour me faire rire , m'aurait surement dit en voyant la Beloeil " elle est taillée comme un paquêt de pétard cette meuf et ce n'est pas une casquette qu'il lui faut mais un sac a patate ....T'auras interêt si tu veus lui faire un cadeau c'est de lui prendre une robe ,ça te coutera moins chére vu la grosseur de la tête il faut beaucoup de travail pour lui fabriquer un chapeau et une sacré longueur de feutrine ...Bon sang quelle est tarte ..Bon on ne peut pas tous étre des vedettes, mais quand méme là c'est un cas , Pas prés de paumer sa virginité ,une peau de tambour , faudra que tu trouves des serieuses baguettes et aussi que tu saches bien t'en servir...... dur dur !!!! Passe une belle soirée ( je suis effondrée de rire ) a++++Lili

4. odeline  le 30-08-2017 à 10:06:53  (site)

Bonjour Alain je passe te faire un coucou pour ce mercredi matin trés morose par chez moi , vu le temps gris .Bon le soleil va peut etre se montrer bientôt ..J'espére que tu vas bien et que tes pensées sont toujours dirigées sur une suite grandiose pour nous mettre des détails marrants sur le cas de cette mademoiselle Beloel qui doit étre aux aguets pour que tu la repére afin de la consoler de son physique assez tartignole il faut l'avouer '( Je plaisante ) Sont ils tous aussi tarte dans cet immeuble ? ..Je pensais c'est drôle le net on trouve des gens qui t'apportent vraiment quelque chose de positif ...J'ai peu d'amis ici je l'avoue mais n'en cherche aussi que des qui me réconfortent , je n'aime pas ceux qui pleurent dans les chaumiéres , dans un vie on a aussi des bons moment mais il faut savoir les trouver , alors dans ce cas là il faut savoir choisir aussi ses relations ..Le bonheur en fait est facile a trouver pour ceux qui sont simples et qui ne recherchent pas des situations a la mord moi les orteils ..Moi j'aime rire et ça vaut tous les biftecks du monde crois moi ...Je te remerçie d'ailleurs de choisir des sujets extras pour le moral , car cette Beloeil fallait la trouver des comme ça il n'y en a pas a tous les coins de rues tout de méme et qui en plus est une virtuose des gâteries ( je plaisante souvent ) c'est mon caratére qui est fait comme ça ..Mon mari m'avait éte choisi par le ciel car on se comprenait sans parler .Drôle tout de méme car avec mes idées je pense que certains ont un esprit qui leur tombe dessus et qui les renforçe sans crier gare et qui a fait qu'avec lui que nous formions un couple qui s'entendait trés bien ...J'ai toujours dis a mon mari qui lui ne croyait en rien du tout que Dieu prenait une pomme la coupait en deux et la jetait au hasard et que les deux parties devaient se rejoindre et oui mon mari était ma moitié de pomme ..maintenant qu'il est parti la haut je m'en rend compte .....Bref il faut aller de l'avant et non revenir sur des souvenirs cuisants ....Merci Alain pour tes écris si drôles et si réconfortants pour le moral qui dans ce systéme n'est pas toujours au beau fixe ...Passe une belle journée bise a++++Lili

5. odeline  le 31-08-2017 à 14:57:17  (site)

Bonjour Alain , merci pour ton gentil com , c'est trés sympa.... .Oui j'aime écrire pour la bonne raison c'est que que ma vie entiére a eté pour me démener dans différents boulots plus ou moins bons afin que mes filles puissent s'en sortir dans la vie , pas chose aisée sans diplôme , mais mes meilleurs reussites c'est la vie qui m'en a fait cadeau ,car méme sans prof pour m'aiguiller dans une bonne direction, je suis trés fier du résultat crois moi ....On dit que de voyager ça déforme les valises , chose exact , mais pour ce qui est de mon cas , de cotoyer des tas de personnes trés intéréssantes de milieux différents et dans aussi bien des contrées d'un peu partout, m'a drôlement été utile car il ne faut pas s'obstiner en disant que nous détenons toutes les verités , et d'avoir différents avis a eté aussi pour moi trés bénefique ...Voila pour quoi a présent que j'en ai le temps , j'écris a ceux qui me paraissent valoir le coûp pour une belle amitié car nous avons tous nos vies personnelles , des obligations , qui fait que nous prenons les amis comme ils sont , simplement sans se poser de questions inutiles pour l'avenir ...J'ai ici peu de contact pour la bonne raison c'est que je ne courre pas aprés les coms , je ne pourrais pas non plus écrire a chacun des futilités sous pretexte que je dois faire vite et que je sois obligée de répondre a trop de contacts ..Non quelques sincéres et gentils me suffisent amplement , je prefére la qualité a la quantité ...Chacun ses idées ...J'aime ceux qui sont trés compréhensifs et qui sont sincéres sans Chichi , sans que je me se sente obligé de faire gaffe pour ne pas contrarier , ni faire un pet de travers, pas mon style du tout ...Voila Alain je respecte ta vie et ton entourage , je fais toujours tout pour ne blesser personne ...Avec toi c'est le rire assuré et ça me comble de bonheur de passer lire tes aventures dans cet immeuble avec la Beloeil , c'est poilant et ça me fais drôlement plaisir de venir sur ton blog en tout bien tout honneur ...J'ai peu de blogs qui me bottent vraiment , je l'avoue ( pas besoin de me mettre des électrodes autour des mollImageets pour me faire dire n'importe quoi ) ( tu vois je plaisante toujours ) mais ça me fais le plus grand bien ...Donc merci beaucoup Alain et surtout je respecte beaucoup ton métier car ça ne doit pas étre drôle tous les jours d'enseigner , les cancres ça existe !! Bon pas de critique rien que des bravos pour tes écris ..Bise amicale a++++Lili

6. quadrille  le 01-09-2017 à 08:23:30  (site)

Bonjour Alain ..Je passe vite fait d'un autre blog , ce matin je traçe pour aller faire des réserves pour l'hiver , car les routes par chez moi me filent des colliques tellement elles sont biscornues ,pourtant je suis habituée de rouler car j'ai fais pour ainsi dire le tour de france , mais le tour de mon département actuel c'est une autre paire de manche , beaucoup de retraités prennent leur temps au volant il y en a méme on a l'impréssion qu'il y font la sieste ( sans char ) des fois ça me bouffe moi qui suis une pelotte de nefs , je ne supporte pas d'y aller a 30 km de l'heure, bref faut accepter de bon grés mal grés quand on est obligé de s'adapter!!!! moi j'ai bien dû mal pour ça et vla l'hiver ça va encore étre coton dans le secteur crois moi !!!! J'espére que ta rentrée se passe bien pour toi et que t'auras pas trop de petits mignons impossibles a gérer , comme tu dois le deviner les gamins j'en suis saturée j'ai elevé les miens mais de maniére a ce qu'ils ne me casse pas les bonbons , ça filait doux chez moi ..Bon je n'aurais jamais pû etre dans l'enseignement, l'envie de distribuer des tartes aurait eté trop forte pour moi ..Bon je te souhaite une belle journée avec tes mignons et tiens bon la rampe t'as l'année entiére pour te faire la main ...Bise a++++Lili .........( Au fait si je te les brise trop menu avec mes écris tu me le marques je ferais gaffe pour l'avenir ) ................

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 25-08-2017 à 12:20:35

Grasse (6).

 

Mademoiselle Belœil.... 
 

Mademoiselle Belœil continua sa diatribe contre le pauvre Monsieur Laderovitch. Elle me regarda avec un œil qui m’effraya un peu et me dit :

- Mais ça va être trop long à raconter et ici on risque de nous entendre. Vous voulez bien venir boire un thé chez moi ? 

Je pensais que ça allait être une mauvaise journée, que si j’étais sorti deux minutes plus tard, je n’aurais pas rencontré cette vieille fille un peu hystérique. Alors je préparais ma phrase pour lui dire que je n’avais pas le temps, que j’avais une réunion de parents d’élèves et prenant mon courage à deux mains, je murmurais :

- Mais avec plaisir, mademoiselle ! 

Que voulez-vous, je ne sais rien refuser aux jolies femmes, ni aux laides d’ailleurs, la preuve…

Je la regardais un peu plus attentivement, elle était aussi plate que la planche à repasser de ma grand-mère et…

Fantasme : « ah, si elle avait les seins de Lolo Ferrari (1)… »

Elle me fit entrer dans son salon où il y avait un canapé et deux fauteuils. Elle me pria de m’asseoir et je me précipitai vers un fauteuil.

- Non, non, sur le canapé plutôt, c’est plus confortable, dit-elle.

Avait-elle une idée derrière la tête ?

 Elle se planta devant moi et commença à me raconter que Monsieur Coqualo, un copropriétaire, lui avait dit, qu’un jour, il avait vu sortir précipitamment de l’immeuble la «  créature », tandis que Monsieur Laderovitch, lui, sortait du local à poubelles en refermant sa braguette.

Un peu gênée, elle continua :

- Et il a dit aussi, que cette créature, avait dû lui faire une petite gâterie, en échange du code d’entrée de l’immeuble.

Je me sentais mal l’aise en entendant ce discours et j’avais l’impression que le sol bougeait sous mes pieds... Mademoiselle Belœil était de plus en plus excitée, elle parlait vite et elle me dit dans un souffle : 

- Attendez-moi, je reviens. Vous allez voir que moi-aussi, je sais faire des gâteries ! 

J’étais fichu, perdu, pareil à un prisonnier des « Farc » de Colombie. Je voulais fuir comme un lâche, sans rien dire. Mais mon aboulie (2) me paralysa et je me dis que finalement ce n’était qu’un mauvais moment à passer.

Seulement une petite inquiétude naquit dans mon cerveau perturbé ; en moi, à un endroit que la décence m’interdit de nommer, c’était de l’argile molle et non du béton armé. Mais peut-être, qu’en pensant aux fesses de la meuf de Paulo…

Elle revint et me dit :

- Voilà, je vais m’occuper de vous !...

 

 

 

-------

(1) : Lolo Ferrari.

 

Née le 9 février 1961 à Clermont-Ferrand et morte le 5 mars 2000 à Grasse, Lolo Ferrari était une chanteuse et actrice de films pornographiques , au tour de poitrine pharaonique de 180 G.

 (2) :  aboulie.

L'aboulie correspond à une défaillance partielle ou complète de la volonté, dont la traduction est l'impossibilité ou bien la difficulté de prendre des décisions. Ceci s'accompagne d'une lenteur des gestes en général. Pour prendre les décisions, l'individu atteint d'aboulie nécessite un effort très important.

 

 

 

 

                               A suivre

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. biquette  le 26-08-2017 à 11:13:29  (site)

Bonjour Alain ça commence bien ton roman, déja aux préliminaires qui vont salement te perturber je crois bien ..Un souvenir a marquer dans un grand livre, car ça va te laisser un souvenir impérissable et puis dans ce cas là tu ne verras pas sa bobine c'est déja une bonne chose ( je plaisante ) je suis trés contente de lire a nouveau tes belles aventures et celle là en est une crois moi ...Bon a trés vite pour une suite croustillante,car par la suite ça surement se corser vu le tempéramment de la moiselle ( je vois ça dans boule de cristal je rigole encore ) bise a++++Lili

2. biquette  le 26-08-2017 à 18:37:16  (site)

Re Bonsoir Alain , te fais pas de bile un ecrivain de ta trempe je ne pouvais pas l' oublier, aucun risque , je t'avais mis dans mes favoris et pas pour des prunes, tu me fais trop marrer , si tu savais a quel point j'appreçie tes écris tu en tomberais sur le postérieur ( tu vois je prend des mouffles pour etre pôlie )....Oui contente et j'ai hâte de lire la suite de l'aventure avec la Beloeil ( tu parles d'un blaze ) ...Va t' élle te faire grimper aux rideaux ? Fais vite a envoyer la suite pour mon moral car les vacances étaient plutôt moroses, beaucoup ont fait relâche, normal pour ceux qui toute l'année vont au charbon , faut du repos ...Bref je serais fidéle au poste sois en certain , passe une belle soirée bise a++++Lili

3. biquette  le 29-08-2017 à 12:18:04  (site)

Je voulais aussi te dire bravo pour Brassens qui est un chanteur que j'appreçie beaucoup ...Déja dans le film Crime au paradis que j'ai bien aimé, on fait a llusion a cette celébre chanson "Quand je pense a Fernande" , théme bien trouvée aussi avec ce grand acteur qu'était Villeret ...Belle journée a++++Lili

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 23-08-2017 à 10:05:32

Le retour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article